Communiqué suite à l’adoption du vœu sur la protection du libre

L’association Nanterrux salue l’enthousiasme unanime de la classe politique nanterrienne autour du libre, et propose son aide pour aller encore plus loin.

C’est à l’unanimité que le conseil municipal a adopté mercredi 1er Février un vœu sur la protection du libre, dans les domaines du logiciel, de l’art et de la connaissance. Plusieurs candidats aux dernières élections municipales avaient déjà, au cours de leur campagne, affiché leur soutient en signant le pacte du logiciel libre proposé par l’April.

L’association Nanterrux se félicite de cette décision et espère qu’elle aboutira concrètement sur des avancées pour les citoyens.

La place du logiciel libre à Nanterre prend du plus en plus d’importance, aussi grâce à l’écoute et à l’initiative d’acteurs locaux. Aujourd’hui, un ordinateur pourvu uniquement de logiciels libres est en libre accès à l’Agora, et un certains nombres d’ouvrages autour du libre sont mis en avant au sein du réseau des médiathèque qui ont également diffusé une exposition expliquant le logiciel libre. Le libre est également bien représenté aux cours des différents événements du réseaux des acteurs du multimédia, comme par exemple au festival Déclics. Cela représente de grandes avancées, et nous profitons de ce communiqué pour remercier tous les élus, acteurs locaux, associations et citoyens, qui ont permis cela.

Nanterrux a bien noté les engagements qu’a pris le conseil municipal lors du vote de ce vœu :

  • poursuivre l’ouverture des données permettant l’innovation et des services inédits à la population,
  • étudier les moyens de mettre en libre accès les données de la ville (géographiques, culturelles…) au profit des habitants.

Nous ajouterions que nous aimerions que la ville réfléchisse aussi :

  • au passage de l’ensemble des postes informatiques de la ville sur des solutions libres. Un certain nombre de logiciels libres sont déjà utilisés (OpenOffice.org et Firefox), nous souhaiterions que la ville aille plus loin, autant pour des raisons éthiques que pour des raisons économiques,
  • à mettre l’ensemble de ses publications, photos, vidéo, données, sous des licences libres ou en libre diffusion afin que toute production faite avec l’argent du contribuable puisse bénéficier librement aux citoyens,
  • à s’assurer que l’ensemble des sites Web qui dépendent de la ville tendent vers les recommandations du W3C afin que tout le monde puisse y accéder.

Ce vœu est donc une première étape pleinement satisfaisante, et nous accepterions de participer activement aux étapes suivantes que cela soit en terme de conseils, support ou débats.

L’équipe de Nanterrux